Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

29 Janvier 2017, 19:58

par Borret Francoise 29 Janvier 2017, 19:58

Nous avons partagé, un moment avec des citoyens du canton de Muret, puis nous avons rencontré le lieutenant de la brigade, zoom sur l'entretien:
Le rattachement au Contrat de la Politique de la ville, de deux quartiers prioritaires à Muret : Centre Ouest, Saint Jean, occupent 75% du temps en intervention de la brigade du territoire Muretain.
Les quartiers prioritaires sont situés sur la seule ville de Muret :
° Le quartier St jean est situé au Nord de la ville ; les logements y sont à plus de 70% des logements sociaux. Il concentre des difficultés sociales liées à l’éducation et à l’accès à l’emploi et concerne 4 000 habitants avec un revenu médian de 10 900 euros.
° Le quartier Centre Ouest recouvre le cœur urbain de la ville de Muret : des espaces publics y sont vieillissants, et l’armature commerciale souffre d’inadaptation. De ce fait une forte vacance commerciale y est observée avec 41 locaux vides représentant plus de 2000m2. Il concentre en outre près de la moitié de l’habitat insalubre de l’agglomération. Ce quartier comprend également la cité Delpech et le secteur St Germier, à proximité immédiate de la gare et sur un axe d’entrée vers le centre-ville.
5 500 habitants y habitent 22% de la pop avec un revenu médian de 11 700 euros.
Sans oublier dans ces quartiers le vieillissement accru de la pop dont les revenus sont inférieurs aux seuils de pauvreté (un tiers).
La brigade, son rôle?
En chiffres:
45 gendarmes
7 véhicules
2/3 gardes à vue par jour,
11 communes : avec une augmentation de la population très importante à venir l’agglomération Muretaine= territoire d‘accueil de 2014 à 2020 plus 12000 habitants = 2000 habitants/an, et un effectif qui reste constant !
On note la présence plus marquée de la délinquance itinérante : Les territoires ruraux et périphériques, du fait de leurs évolutions sociodémographiques et économiques, mais aussi de leur accessibilité facilitée, sont de plus en plus poreux à l’urbain. La porosité est renforcée entre délinquance urbaine et délinquance rurale.
La brigade essaie d’impliquer les citoyens par des actions : Prévention
°Participation à des réunions de voisinages, pour rappeler aux citoyens que le BON SENS est souvent la meilleure façon d’agir, la population doit se sentir impliquée, être vigilante, il ne faut plus qu'elle reste dans le spectre de la seconde GM : la délation.. 
°PPMS : pour les lycées et écoles, la brigade apporte son diagnostic, un regard extérieur. Il est à noter que les directives du Ministère de l’éducation sur les plans de protection dans les établissements diffèrent souvent du BON SENS.
PPMS=Plan particulier de mise en sûreté face aux risques majeurs
°Cybercriminalité : intervention en entreprise.Aucun texte alternatif disponible.

commentaires

Haut de page