Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COMPLOT anti-FILLON

par Borret Francoise 20 Février 2017, 19:17

 

Mitterrand a menti, trahi, trompé : il a été élu et réélu. Pierre Bérégovoy et François de Grossouvre ont payé une partie de la note... 
Plus tard, c’est Hollande, l’homme de tous les atermoiements, de tous les renoncements et de toutes les trahisons, qui a été élu. Après DSK, arrêté en direct, c’est maintenant la tentative d’exécution de François Fillon, promis à un beau destin : celui de sauver la France de la servilité et du déclin. 
La chose est entendue, ourdie par l’environnement immédiat du Président « normal » depuis l’Elysée et relayé puissamment par ses amis milliardaires, prétendument « de gôôche », des compagnons d’Emmanuel l’illusionniste, des « hors-sol » comme lui, qui ne connaissent de la France que les très chics quartiers de Paris intramuros ou de Genève... 
Qui sont-ils, ceux qui contrôlent les medias ? Des « golden papies » : Pierre Bergé (Le Monde), Claude Perdriel (L’Obs), et des quadras : Xavier Niel (Le Monde, Free), Matthieu Pigasse (Le Monde, le Huffington Post, Les Inrockuptibles, Radio Nova), Patrick Drahi (L’Express, Libération, BFM-TV, SFR, Numericable), tous membres du comité de soutien de Macron ! 
Quant à leurs obligés, des salariés, ce sont ces journalistes qui acceptent d’être les jouets serviles et les reflets d’un pouvoir crépusculaire, nauséabond. « Des chiens » chassant en meute, grassement subventionnés par l’exécutif et qui exhibent comme collier leur doxa de la « bien-pensance », avec suffisance. Jusqu’à l’outrance ! 
Ces corporatismes des élites – la haute finance et les medias – sont aujourd’hui ligués contre François Fillon dont chacun sait pourtant la qualité rare faite de courage et de dévouement au bien public. Ils sont ligués contre les classes moyennes, contre les chômeurs, contre les retraités et contre les familles. C’est Paris contre la Province. C’est l’hallali ! C’est la curée ! C’est détestable !
Il faut rompre avec cet attrait morbide pour le cynisme et l’imposture. 
Mettons fin à cette oligarchie de gauche, mal pensante et malfaisante, qui agit faux et qui abaisse la République. Renouons avec la France républicaine, fière de sa culture et forte de son histoire ! Pas question de baisser les bras et de cesser de défendre nos valeurs. Les Français, la Province, les Familles, les Chômeurs n’ont pas dit leur dernier mot. Et cela, il faut qu’on se le dise ! 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page