Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20 Février 2017, 19:53

par Borret Francoise 20 Février 2017, 19:53

L’image contient peut-être : ciel, plein air, nature et eauLa revue de presse par DANIEL Oneda:
Auterive : trop loin et trop proche
À Auterive, beaucoup de commerces et de maisons sont à louer dans la vieille.
Située à 35 km au sud de la Ville rose, Auterive est l'une des quelques villes de l'aire urbaine de Toulouse qui cumule à la fois l'un des plus forts taux de pauvreté (entre 12 et 21 % en 2013) et un revenu médian par personne les plus faibles (entre 16 000 et 20 000 € par an en 2013). Selon le rapport de l'Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropole. Selon l'Insee, le taux de chômage de la ville s'établissait à 11,8 % en 2013 alors qu'il était à 9,8 % pour la France. «Nous avons un grave problème d'emploi sur le territoire», reconnaît Serge Baurens, président de la communauté de communes de la Vallée d'Ariège, «Nous avons une population d'ouvriers et de gens sans qualifications». Ce dernier s'alarme du nombre de chômeurs qui augmente et rajeunit dans sa région. «C'est vrai qu'il y a beaucoup de personnes qui font la queue aux Restos du cœur», témoigne Hari, jeune professeur de 28 ans.
Une population pauvre piégée
Assez éloignée de Toulouse, Auterive bénéficie de loyers attractifs pour les budgets modestes. C'est la raison qui a poussé Tania à venir s'y installer. «Ici, j'ai payé ma maison une misère, raconte cette ancienne parisienne, mais beaucoup de maisons de la vielle ville sont dans un état vétuste et à vendre.» Si cette dernière habite à quelques mètres de son travail, ce n'est pas le cas de Jérémy, 33 ans qui après avoir accumulé les missions d'intérim, est aujourd'hui en recherche d'emploi : «Je travaillais à Toulouse mais les loyers étaient trop chers. À Auterive ça va mais on est loin de Toulouse. La distance est un véritable frein et il n'y a pas beaucoup de boulot ici.»
Avec des revenus insuffisants pour se déplacer à Toulouse, une partie de la population se retrouve bloquée à Auterive. «C'est un sujet récurent, les gens ont des problèmes de mobilité, constate Vincent Fischer, directeur de l'association du foyer d'Auterive, on reçoit beaucoup de personnes qui n'ont pas de projets.» Le souci c'est qu'en 15 ans, la population de la ville est passée de 6 000 à 10 000 habitants. «On devient un dortoir et les plus défavorisés morflent le plus, s'inquiète Serge Baurens, on est mal placé, à la fois trop proche mais aussi trop loin de Toulouse. La solution c'est de former et de donner du travail aux Auterivains.»
Le chiffre : 21 960 €
REVENU Médian > Aire urbaine de Toulouse. Ce revenu disponible médian est supérieur de 1 700 € à celui de la population française dans son ensemble, qui atteint 20 184 €.
Louis Rayssac

commentaires

Haut de page