Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20 Février 2017, 19:53

par Borret Francoise 20 Février 2017, 19:53

L’image contient peut-être : 8 personnes, personnes debout et plein airLa revue de presse de DANIEL Oneda:
Louisa-Paulin : une grève pour dénoncer le manque de moyens
Éducation
«Classes surchargées, enfants en danger» pouvait-on lire sur les banderoles ces derniers jours.
Derniers jours de cours pénibles au collège Louisa-Paulin, où les enseignants ont été rejoints par les parents d'élèves pour dénoncer la fermeture programmée d'une classe
Les parents d'élèves sont venus apporter leur soutien au mouvement de grève des personnels enseignants du collège Louisa-Paulin entamé en fin de semaine dernière. Les actions avaient débuté le vendredi 27 janvier par une distribution de tracts à tous les parents, concernant les choix d'arbitrage décidés par le rectorat pour la rentrée prochaine.
La baisse des moyens alloués à l'établissement aurait, selon les enseignants, pour conséquence une augmentation des effectifs par classe de 5e et la suppression du poste de direction pour la SEGPA en raison de la disparition de deux classes.
Les parents d'élèves ne comprennent pas : «Des moyens seraient retirés au collège Louisa- Paulin qui accueille 42 % de catégories socio-professionnelles défavorisées, au profit de cinq établissements de Toulouse dont la typologie CSP est inférieure à 20 %».
Rendez-vous à la rentrée
Pourtant, en 2011, un engagement du rectorat avait été pris de limiter les effectifs des classes de 6e à 25 dans le but de favoriser la mixité dans ce collège.
Cette mixité défendue par l'ensemble de la communauté éducative «n'a de sens que si elle s'accompagne de moyens permettant sa mise en œuvre», estiment les enseignants. En 2012, en raison de graves difficultés comportementales d'élèves de l'établissement, les effectifs des classes de 5e avaient donc été ramenés à 25. D'ailleurs l'établissement se trouve dans deux quartiers en contrat de ville du fait de populations défavorisées.
Depuis, les moyens alloués à l'établissement ont permis la réalisation de projets grâce à une équipe pédagogique très investie. Les enfants en difficultés sont pris en charge et le taux de réussite au Brevet n'a cessé d'augmenter ces dernières années.
«Maintenir les moyens est la seule façon d'espérer que tous les enfants aient l'encadrement nécessaire à leur épanouissement et puissent réussir au collège Louisa Paulin» selon un parent présent. Les personnes grévistes annoncent que «le mouvement se poursuivra et se durcira à la rentrée en fonction des réponses des instances concernées».
Christelle Poyac

commentaires

Haut de page